Comment are off

nouveau: SMART TECHNOLOGIES

La nouvelle formation du technicien «Smart Technologies» vise l’implémentation du programme gouvernemental dans l’économie luxembourgeoise. La structure de la formation est définie par les éléments essentiels nécessaires à la transmission énergétique :

  • Smart Home et Smart Grid : l’économie d’énergie est favorisée par l’aménagement de smart buildings, privés et professionnels, ainsi que par la mise en place de réseaux d’énergie intelligents.
  • Automatisation et Industrie 4.0 : l’optimisation de l’utilisation des ressources naturelles et l’amélioration de la productivité des entreprises luxembourgeoises passent à travers l’installation et l’entretien d’équipement technologique de pointe.
  • Systèmes informatiques et Internet of things : la gestion intelligente en réseau nécessite une interconnexion de tous les composants de la source d’énergie à la consommation finale.
  • Électromobilité et énergies renouvelables : permettre la transition énergétique par l’implémentation de la production décentralisée, du stockage et de la distribution d’énergies renouvelables et la généralisation de l’électromobilité.

Ouverture vers le monde du travail

La plus-value de cette nouvelle formation est fonction de son ouverture sur le monde économique et social. Cette ouverture, atout et condition en même temps, permet de s’adapter à l’évolution du monde auquel prépare cette formation. Études de cas, experts externes et stages en entreprise en sont des éléments clés.
À travers cette collaboration, les diplômés de la formation « Smart Technologies » pourront intégrer le monde du travail tout particulièrement dans les secteurs d’activités de l’industrie, de l’installation domotique, de la construction, de la mobilité ou de l’énergie.

Méthodes d’enseignement et compétences visées

La préparation des jeunes au monde du travail du 21e siècle doit intégrer la gestion de projets et favoriser l’autonomie à travers un enseignement orienté vers l’action. La formation privilégie l’approche globale dans l’organisation des modules : de l’analyse des besoins, en passant par l’installation et la configuration jusqu’à la mise en service des systèmes. L’éducation au développement durable, fil conducteur de notre lycée, exige la prise en compte de la durabilité des équipements en mettant l’accent sur l’entretien et la réparation.

Historique des projets de développement durable au LTEtt

Le Lycée Technique d’Ettelbruck cultive, depuis de nombreuses années déjà, une tradition dans le domaine des énergies renouvelables et des sciences de l’environnement.

  • Un premier projet d’établissement, appelé PHENIX (Partnership – Health – Environment – Nature – Identity – eXchange) a été planifié et implémenté de 1995 à 2002.
  • Pendant cette période, une station photovoltaïque, avec modules permettant l’exploitation à des fins pédagogiques, a été mise en service dès avril 2002, devenant ainsi le premier d’une série de projets dans le domaine des énergies renouvelables.
  • Bien d’autres ont suivi depuis: e-lectrikesolar, Makerspace, Norderney, Solarboot, CDays … et les projets phares Windmobile et SunCup qui ont fêté leur dixième anniversaire en 2016/2017.
  • Cette panoplie a été complétée en 2015 par un BTS (Brevet de Technicien Supérieur) en « Gestion d’entreprise et Développement durable ».
  • En 2017, notre lycée s’est vu attribuer le prix FNR Award « Winner Outstanding Promotion of Science to the Public » pour notre engagement permanent dans le projet Windmobile.
  • La section « sciences environnementales » a vu le jour en septembre 2018.

Depuis le début des années 2000, le développement durable s’étire donc comme un fil conducteur à travers les activités du lycée. Le lycée essaie de répondre, à sa façon et dans la limite de ses moyens, à une situation globale où les matières premières deviennent de plus en plus rares et où une valorisation des déchets s’impose, alors que les besoins en énergie sont en permanente augmentation et qu’il faut réfléchir en permanence à une optimisation de l’emploi des ressources.

Liens utiles:

À propos de l'auteur
%d blogueurs aiment cette page :